Loading...
 
La traduction de cette page n'est pas terminée.

Aybobo


Jodler (3) Non Entourée
Librement adapté d’un texte de J. Bruyas par Rose-Esther Guignard. Une Mélopée écrite sur et pour Haïti

Chant d'amour féminin, l’histoire d’Haïti et des femmes de ce pays, la lutte pour la liberté, monologue divisé en trois tableaux où se croisent la danse, la musique et le chant.



Rose-Esther est maintenant accompagnée, selon les spectacles, par Amos Coulanges, guitare et chant ou Jean Tauliaut conque-lambi, tambour percussionniste.

Ce spectacle a été réalisé dans le cadre des Projets Initiative Jeunes – Service de la Jeunesse, des Sports et de la vie associative d’Eure-et-Loir – Caisse d’Allocations Familiale d’Eure-et-Loir. Il est soutenu par la Ville de Vernouillet et le Cercle Laïque de Dreux en 2014.



« ABOBO » est une incantation. Le mot signifie le sacré.
C’est un chant d'amour féminin, l’histoire d’Haïti et des femmes de ce pays, la lutte pour la liberté... Abobo est la mère vaudou, la mère d'une nation.
Le spectacle se compose essentiellement d’un monologue divisé en trois tableaux où se croisent la danse, la musique et le chant.
Partie 1 : La Genèse de l’Homme et la Femme : Le premier tableau invoque la Mère des Esprits puis la femme première, mère de toute filiation humaine.
Partie 2 : Le second évoque Suzanne, l’épouse de Toussaint Louverture, la veille de l’ultime combat. Une femme blessée par les affres d’une guerre d’Indépendance interminable et anxieuse.
Partie 3 : Le troisième tableau représente une jeune haïtienne d’aujourd’hui, qui veut transmettre, partager ses histoires, ses contes et sa culture au monde.
Ce texte s'adresse à tous ceux qui savent aussi que la culture partagée est la meilleure façon d'imaginer notre avenir à travers les évocations mythiques de notre passé.

Extrait du spectacle :
Lakensyel

-->

Photos de Jodler